On  l’on croise des odeurs, de la volupté et le doux chant des tukos…

Notre maison trouvée, la vie pour nous peut commencer !

S’installer dans un nouveau pays, pour y vivre, est parfois compliqué.

Entre les différences culturelles, sociales, orthographiques (l’alphabet Khmer est très joli, mais un peu compliqué), thermiques, culinaires… c’est un tout  nouveau monde à découvrir, et un ancien à mettre de côté.

Ce n’est pas parce qu’il conduit du mauvais côté de la route qu’il a tort, ce n’est pas parce que ça sent le poisson séché que ça pue, c’est au contraire un délice etc. …

Alors découvrons, adaptons-nous à ce monde qui de toute façon ne s’adaptera pas à nous

Evidemment, il est hors de question de s’adapter à certains trucs.

L’odeur puissante qui remonte de nos canalisations trop longtemps inutilisées à notre arrivée par exemple, sera vivement combattue.

Celle  émanant de sous la maison lors du décès d’un animal que l’on imagine être un éléphanteau, voire un rat, le sera aussi, moins efficacement, le fuel cachant effectivement l’odeur de putréfaction, mais donnant des maux de crânes épouvantables.
Et en s’évaporant se mélange délicieusement avec l’odeur de charogne.

Un avantage énorme de cet endroit, tient au fait que nos autres voisins immédiats, les moines, imposent certaines règles aux alentours directs de leurs temples (nous sommes collés à trois temples) nous évitent certains tracas.

Si on n’est pas prestige,je ne sais pas ce qu’on est

Ainsi, les travaux jour et nuit, les klaxons et le bruit en général (à l’exception de quelques fêtes religieuses sonores) sont proscrits… Délices

Cette vie au bord de l’eau, nous permet de plus de faire de nombreuses rencontres inhabituelles et animalières (araignée huntman, scorpions beige, nuées d’insectes volants (fées, punaises noires du riz, …) kilos de lézards et autres geckos, et des chats – Un bestiaire vous tenterait? 

Voici Kermit,la meilleure amie de Claire
Un des apéros préférés du chat de l’enfant
et notre chasseuse personnelle de blattes

En face de chez nous et un peu à gauche (voire au nord-nord-est pour les plus pointilleux) se trouvent trois îles, posées nonchalamment sur le paisible et puissant Mékong.

L’une d’elle, Koh Oknha Tei, que l’on appelle aussi Silk Island, voire l’île de la soie selon l’aisance idiomatique de chacun – précisons que soie se dit silk en anglais, mais, si je peux vous assurer que Koh signifie bien île, je ne peux vous garantir qu’Oknha Tei veut bien dire soie, mon Khmer étant fortement  merdique à l’heure où je vous écris ces mots, mais cela semblerait logique et au pire vous êtes grands et capables de gober ce qu’on vous dit, non ?) – Koh Oknha Tei donc qui comme son nom ne le laisse pas deviner, est une île sur laquelle se trouvent dans le désordre et de façon bigrement non exhaustive:

  • deux gros crocodiles du Nil (enfermés dans des cages minuscules)
  • quelques porcs-épics
  • des oies peu câlines, voire menaçantes,
  • des paons à foison (comme partout s’aperçoit-on quand on ouvre l’oeil)
  • des familles kmères qui se retrouvent pour un bon déj des familles, bonne bouffe, sono a fond et nuée de gamins galopants partout,
  • des petits troquets accueillants,
  • de la propagande pour le parti en place (mais pas plus qu’ailleurs)

Et bien sûr un élevage de vers à soie, et la production qui en découle.

Mais ça vous vous en doutiez.

L’ile de la soie c’est facile, c’est là où il y a des lumières au loin… si là regarde bien.

La plus grosse des trois îles s’appelle Koh Dach, qui se prononce Kodak, a l’air sympa aussi mais à part une belle balade a vélo je ne la connais pas alors je ne vous en parlerais pas.

« Et la troisième ? » me demanderez-vous de votre voix aigue et de vos yeux implorants et pourtant mécontents.

Alors … Je ne sais même pas comment elle s’appelle, elle est petite et vous n’avez qu’à venir vous renseigner vous-même, je ne suis ni guide touristique, ni votre maman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s